Welcome to Paroisse Saint Pierre en Bourgueillois!
Welcome to Paroisse Saint Pierre en Bourgueillois!
Welcome to Paroisse Saint Pierre en Bourgueillois!
Paroisse Saint Pierre en Bourgueillois
Recherche

     Accueil
· retour page d'accueil

lien vers FACE BOOK

lien vers le PADRE BLOG 

· Liens vers d''autres sites
· la galerie de photos

     NOTRE DAME DU RECONFORT
prière à  Notre Dame du Réconfort 

     Célébrer
. Les Sacrements
. Funérailles
. Animation de la liturgie

     PRIER
·pour vous aider à prier
·Laudes
·Equipes du Rosaire
·Vêpres
·Adoration Eucharistique
·Coin Prières

Temps de prière tous les vendredi à 18 heures à la maison Saint Martin à Restigné

     Couple et Famille
. une magnifique prière de Stan Rougier
  à mettre sur son frigo !

. et une autre de Michel Quoist

. 10 sites web pour le couple

     Renseignements Pratiques
. livret d'accueil
.
pour une demande de Baptême
.
pour une demande de mariage
.
pour une inscription en catéchèse
.
pour la visite d'un malade
.
pour une demande de célébration, d''une intention de messe
.
pour une sépulture chrétienne
.
pour se confesser
.
Les dons
.
Le denier de l'Eglise
.
Sacristies et relais

     MOUVEMENTS et EQUIPES
· Equipe Notre Dame

     la formation chrétienne
·Eveil à la Foi (3-7 ans)
·Catéchèse (du CE2 au CM2)
·Aumônerie
·Enseignement Catholique

     quelques homélies à relire

retrouvez ici quelques unes de nos homélies dominicales

° - messe de la Sainte Famille 06 janvier 2013

° - messe du 18ème dimanche du temps ordinaire - Année C - 04 août 2013

° - messe de la saint Vincent 18 janvier 2014

° - messe d'action de grâce Profession de Foi 18 mai 2014


     Canonisation :
27 avril 2014

     Le chant dans la liturgie

     informations diocésaines


. la bibliothèque diocésaine

. l'hospitalité de Touraine


Paroisse de Saint Pierre en Bourgueillois

Bienvenue sur le site de notre paroisse
Benais, Bourgueil, Chouzé sur Loire, Continvoir, Gizeux,
Ingrandes de Touraine, Restigné, la Chapelle sur Loire
Saint Nicolas de Bourgueil
paroisse.bourgueil@free.fr


lisez ici


l'exhortation apostolique
EVANGELII GAUDIUM
du PAPE FRANÇOIS
aux évêques,aux prêtres,aux diacres
aux personnes consacrées
et à tous les fidèles laïcs
SUR L'ANNONCE DE L'ÉVANGILE
dans le monde d'aujourd'hui
Accueil paroissial
salle Saint Bonaventure
(qui jouxte le presbytère)
2bis avenue LeJouteux
37140 - BOURGUEIL
tél 02 47 97 71 49
Père Rémy SOUBRIER

Curé
 
permanence d'accueil le: Mardi de 10h00 à 12h00
et le Samedi de 10h00 à 12h00
sacrement de Réconciliation - Confessions
le samedi de 9h30 à 10h00 à la chapelle des soeurs

Nouvelles de Madagascar

Armelle et Olivier LEBREUILLY sont retournés à Madagascar après un court séjour parmi nous au cours duquel nous avons pris plaisir à les voir aussi rayonnants. Ils continueront à nous tenir régulièrement informés de leur vie que nous nous sommes un petit appropriée au fil des mois. Relayer ces nouvelles est une bonne manière d'être avec eux, de ne pas les oublier et de les accompagner de nos prières dans leur mission.

           

cliquez

ici

pour prendre connaissance de leurs missives.


2015 01 17



 Dialoguer

Devant une telle douleur, une telle souffrance, devant le Mal, avant tout il y a le silence. Pour entendre cette détresse, cette incompréhensible violence, cette horreur.

Je n’oublie pas que ce que nous avons vécu hier, d’autres pays le vivent au quotidien.

Mais je dois aussi prendre la parole. Le Seigneur l’affirme avec force : « celui qui dit aimer Dieu et méprise son prochain est un menteur ».

Ne confondons pas les musulmans avec ceux qui utilisent le nom de Dieu pour leurs actes terroristes.

Ne soyons pas les victimes collatérales de cet attentat en n’osant plus dialoguer. Au contraire ! Nous sommes libres, et cette liberté, si fragile, fait notre dignité et nous incite à continuer le dialogue, à mieux comprendre l’autre pour vivre ensemble en harmonie et en paix.

Soyons des artisans de paix parce que nous voulons être libres.

Père Emmanuel Blondeau,
Vicaire Général du diocèse de Chartres

lettre d'information du diocèse de Tours n° 260

retrouvez ici l'article du Journal La Croix du 12 janvier 2015


Transmis par monique le 15 janvier 2015 à 19:51:30 CET (Suite... | )

 Seigneur, toi qui fait toutes choses nouvelles

Seigneur, toi qui fais toutes choses nouvelles, quand passe le vent de l’Esprit,
viens encore accomplir tes merveilles aujourd’hui.

Donne-nous la grâce d’une écoute libre,
sans préjugés, sans interprétations hâtives et sans crainte.

Donne-nous de discerner dans la parole des autres
ce qui pourrait être une invitation à inventer, à oser, à créer.

Donne-nous la grâce d’un regard libre et renouvelé,
qui ne s’arrête pas à la surface des choses,
à l’image que nous avons des autres, ni au souci de notre propre image.

Donne-nous la grâce d’une intelligence libre, ouverte, aventureuse,
capable de replacer toutes choses dans un contexte plus large,
sans esprit de système, sans désir de puissance.

Donne-nous la grâce d’une parole libre toujours respectueuse des autres ;
donne-nous d’offrir aux autres une présence qui délivre.

Donne-nous l’audace de projets ambitieux et la patience de la mise en œuvre.
Délivre-nous de l’instinct du propriétaire sur les projets que nous formons.

Cela, nous ne pouvons le recevoir que de Toi.

P.-S.

Françoise Le Corre

aujourd'hui, nous fêtons saint Rémy
saint Rémy, apôtre des Francs, archevêque de Reims

 


Transmis par monique le 15 janvier 2015 à 10:03:24 CET (Suite... | )

 la Sainteté devrait être une ''obsession spirituelle''

« La sainteté n'attend ni dix minutes, ni la fin de notre vie sur terre, elle s'accomplit à chaque instant. Comme le pèlerin de Pentecôte qui avance péniblement mais avec persévérance, comptant chacun de ses pas avec détermination, pour atteindre la cathédrale de Chartres qu'il aperçoit depuis longtemps déjà, arpentant les champs incommensurables de la Beauce. « Courez de manière à l'emporter » (1 Co 9,24). La sainteté devrait être une « obsession spirituelle ».

Toutefois, et contrairement à ce que l'on colporte habituellement, le Bon Dieu ne s'attardera pas, au jour du jugement, sur ce que nous avons fait dans le passé, mais sur ce que nous sommes dans le présent. Certains objecteront légitimement que nous sculptons notre être par nos actes, ce qui est partiellement vrai, mais le Bon Dieu laisse ainsi la porte ouverte à de vraies et profondes conversions, comme le grand saint Paul ou l'impressionnant Bienheureux Charles de Foucauld.

« Un voleur condamné - et lui seul - a jamais entendu, en ce monde, une voix lui donner cette assurance : "Ce soir tu seras avec Moi en Paradis" (Gilbert Keith Chesterton, Les enquêtes du Père Brown, Omnibus, 2008, p. 728) »

D'ailleurs la sainteté ne se gagne pas, mais s'accueille. Après avoir compris cela, chacun reste terrifié par l'abandon que cela demande, mais surtout émerveillé par l'amour paternel que cela signifie. »

P. Matthieu Dauchez, "Mendiants d'amour
- A l'école des enfants de Manille",
Artège, Perpignan, 2011.


Transmis par monique le 15 janvier 2015 à 09:10:51 CET (Suite... | )

 Prière à Notre Dame

Ô Mère de miséricorde,
nous confions à ton cœur et à ton amour le peuple entier et l'Église de cette terre.
Garde-nous de toute injustice, de toute division, de toute violence et de toute guerre.
Garde-nous de la tentation et de l'esclavage du péché et du mal. Sois avec nous!
Aide-nous à vaincre le doute par la foi, l'égoïsme par le service, l'orgueil par la mansuétude, la haine par l'amour. Aide-nous à vivre l'Évangile et la folie de la Croix afin de pouvoir ressusciter avec ton Fils à la vraie vie, avec le Père, dans l'unité de l'Esprit Saint.
Ô Mère du Christ, sois notre réconfort et donne force à tous ceux qui souffrent :
aux pauvres, à ceux qui sont seuls, aux malades, aux non-aimés, aux abandonnés.
Donne la paix à notre terre divisée; et à tous, la lumière de l'espérance.

Saint Jean-Paul II


Transmis par monique le 09 janvier 2015 à 23:28:54 CET (Suite... | )

 Dieu est Amour

A notre tour, nous voulons manifester notre douleur et notre compassion pour les victimes – connues et moins connues – de l’attentat barbare du 7 janvier. Comme compatriotes, comme prêtres, comme croyants, nous sommes aux côtés de ceux qui sont tombés et de leurs proches. Car rien, absolument rien, ne peut justifier que des journalistes et des dessinateurs soient massacrés. Nous pleurons ces victimes assassinées, nous pleurons ces policiers abattus pour avoir voulu les protéger, nous pleurons avec ces toutes familles endeuillées… A la rédaction de Charlie-Hebdo, cible principale des terroristes, nous disons : « nous sommes à vos côtés, car au delà de nos divergences et des blessures du passé, nous sommes frères en humanité, même s’il faut parfois des drames pour se le rappeler… ».

Soyons francs : il est vrai que nous avons souvent été agacés par Charlie-Hebdo, nous prêtres ou fidèles catholiques ! Parfois même, leurs caricatures nous ont heurtés dans notre foi. Nous avions l’impression qu’ils prenaient un malin plaisir à provoquer, salir ou dénigrer ce qui est sacré à nos yeux, sans qu’on soit pourtant ces « fanatiques » qu’ils voulaient viser. Nous avions eu l’occasion d’exprimer la peine de beaucoup de croyants devant ces Unes, certaines si difficiles pour nous à regarder.

Mais aujourd’hui nous pleurons ceux qui ne nous faisaient pas rire… « car au delà de nos divergences et des blessures du passé, nous sommes frères en humanité, même s’il faut parfois des drames pour se le rappeler… ».

Le Pape et nos évêques – eux aussi souvent caricaturés ! – ont dit leur émotion et leur horreur devant ce qui s’est passé, en ce triste matin du 7 janvier. Ce fanatisme qui a criblé de balles ces journalistes et policiers persécute également nos frères chrétiens en Orient… Là-bas, des musulmans sont aussi visés. Ce fanatisme rapproche sans le vouloir tous ceux qui veulent l’affronter et qui aiment la liberté. Il nous force à retrouver ce que nous avons en commun. Car c’est la France qui est attaquée, à travers ses journalistes et ses policiers.

Sans doute que toutes les victimes n’étaient pas des piliers d’église !… Cependant, dans les jours qui viennent, nous offrirons ce que nous avons de plus beau, nous chrétiens : nos prières pour elles, leurs collègues et leurs familles. Sans oublier les blessés. Les cloches de nos églises ont sonné le glas : c’était notre façon modeste de partager la douleur de tout un pays pour une fois rassemblé.

A la messe, ces jours-ci, dans la lettre de saint Jean, on lisait cette affirmation : « Dieu est Amour ». Ceux qui tuent au nom de Dieu commettent la pire des profanations. Ne pas respecter la vie – même de celui qui nous offense – est un immense blasphème.

La France va retrouver en elle les valeurs morales et spirituelles à opposer à cette barbarie. On ne sort de l’épreuve qu’en grandissant. Ce sera le miracle que ces fanatiques auront alors permis, bien malgré eux : que le France se rassemble autour de ce qu’elle a de meilleur, « car au delà de nos divergences et des blessures du passé, nous sommes frères en humanité, même s’il faut parfois des drames pour se le rappeler… ».

Les Padre

source : Padre Blog

Transmis par monique le 09 janvier 2015 à 11:21:25 CET (Suite... | )

 la tempête apaisée

Comment veux-tu qu’on tienne le coup, Seigneur, si tu dors quand nous avons peur ? C’est le monde à l’envers : tu dors, bien confortablement sur ton coussin, toi qui n’as pas de pierre où reposer la tête ! Bien sûr, je peux faire un joli commentaire de ce passage, montrant que Marc nous raconte à l’avance ta résurrection : tu dormais, les forces de la mort menaçaient de t’emporter, et avec toi l’Église, la barque ; et voilà que tu te réveilles, que tu te relèves, et leur intimes le silence.
Il n’empêche ! Combien de fois avons-nous l’impression que tu dors ! Ne serait-il pas tant de te réveiller ? La peur nous fait du mal. La peur grignote la foi et la confiance et que va-t-il en rester au bout du compte ? Voilà, tu le sais. Je n’aime pas être secouée par la tempête.

J’ai le mal de mer. Je ne suis pas fichue, comme Pierre, de te rejoindre et de marcher sur l’eau. Je coule, moi, si tu dors pendant que la barque se remplit d’eau. Quand tu dors, j’ai peur que tu ne te réveilles pas. Ou bien trop tard. En fait, je ne sais pas si j’ai cette foi que tu réclames. Voilà, c’est dit. Si tu dors, ma foi est emportée par le vent.
Ne dors pas, Seigneur. La tempête est en moi. Calme-la comme tu l’as déjà fait la grande nuit où tu priais ton Père en l’assurant que tous tes amis, même ceux qui venaient de te trahir, avaient cru en toi (*). Calme-la en m’assurant que toi tu crois en nous, en moi. Emmène-moi dans ta sieste, le temps que passe l’orage. S’il te plaît !

* Évangile selon saint Jean, chap 17, verset 6

Sœur Anne Lecu
Signe dans la Bible


Transmis par monique le 09 janvier 2015 à 10:56:16 CET (Suite... | )

 Epiphanie

Encore tout à la joie de Noël, la magie continue son œuvre avec l’arrivée des mages. Quand nous étions enfants, l’image de ces mages nous a peut-être émerveillés, nous les nommions Melchior, Balthazar et Gaspard, et nous chantions la marche des rois. Mais si nous écoutons bien le texte de l’évangile, nous remarquons qu’ils ne sont ni trois, ni rois, ni représentant des races de la terre. Le texte évangélique nous dit seulement que ce sont des mages venus d’Orient pour offrir l’or, l’encens et la myrrhe. C’est la tradition iconographique et populaire qui a imaginé leur nom, leur nombre et leur race. Cet ajout peut sembler superficiel, mais il souligne une dimension importante de cette fête de l’Epiphanie : l’universalité du salut offert en Jésus-Christ. Ces mages païens sont, à la crèche, les prémices de tous les peuples de la terre pour qui s’ouvre le royaume de Dieu.

(...) leur démarche contient force et beauté : ils ont vu, et ils sont venus. Et entre ces deux verbes, nous en entendons un autre : ils ont cru. Cette figure des mages, Dieu nous la donne à contempler pour découvrir la manière dont il veut se manifester au monde, et à chacun de nous. Car il y a des choses surprenantes et déconcertantes dans cette histoire. Ce sont eux, des mages, des astrologues, des scientifiques pour leur époque, qui au cœur de leur discipline sont amenés à découvrir un signe de Dieu. Si la science et le rationalisme assèchent parfois les cœurs, n’est-il pas aussi significatif qu’aujourd’hui, au bout de leur discipline, des hommes de science posent eux-mêmes la question de Dieu ? Cherchant un sens au monde, certains ont l’intuition d’un signe de Dieu dans leur recherche scientifique. Le travail de l’intelligence, l’énergie intérieure, un mélange de force, de volonté et d’amour de la vérité nous ouvrent quelquefois au mystère de la Foi et peuvent nous lancer sur les routes de l’aventure spirituelle. La figure des mages nous invite donc à ne pas craindre de suivre l’étoile qui se lève en nos cœurs lorsque nous utilisons en conscience nos connaissances et nos moyens humains pour rechercher la vérité et la sagesse. Celui qui cherche avec droiture se lève, il veut écouter et suivre la sagesse qu’il aura découverte.

Cette figure des mages nous fait découvrir aussi que l’aboutissement de cette recherche spirituelle est la contemplation. Au terme de leur parcours, les mages déposent les présents qu’ils ont apportés au pied de Jésus et se prosterne devant lui. Leurs cœurs étaient assez droits pour se mettre en route au signe de l’étoile, et leurs cœurs étaient assez purs pour reconnaître la source de la sagesse dans l’enfant nouveau-né. Les mages nous donnent une illustration d’une belle maxime de Dietrich Bonhoeffer : « Il ne suffit pas d’être croyant, il faut encore être disciple. » Dans le sens où il ne suffit pas de savoir, il faut que la Foi mette en mouvement et nous fasse découvrir Celui qui rassasiera notre soif de sagesse. Le véritable chercheur a le cœur assez ouvert pour reconnaître l’objet de son désir quand il se manifeste à lui. Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu ! Que le Seigneur nous accorde cette droiture et cette pureté du cœur pour mener à bien notre recherche spirituelle.

Fr. Antoine-Marie Leduc, o.c.d.
source : carmel.asso.fr




Transmis par monique le 06 janvier 2015 à 22:34:53 CET (Suite... | )

 Bonne Année !

"Première semaine de l'année, premières occasions de présenter nos voeux ! Mais des voeux qui puissent réellement changer quelque chose. Parce que dire "Bonne Année !" , cela n'empêche pas l'année d'être mauvaise, si elle a envie de l'être, ni la santé d'aller de travers si elle doit flancher.

Alors, les voeux ne serviraient-ils à rien?
C'est bien possible, après tout. A moins qu'ils n'aient une autre signification, plus sérieuse que l'automatisme des mots jetés au vent.

Quand nous disons "Bonne Année", il s'agit en fait pour nous de faire en sorte que l'année puisse être bonne pour celui à qui nous adressons nos voeux.
Quand nous disons : "Heureuse Année !" il s'agit pour nous de faire en sorte que l'année puisse être réellement heureuse pour le destinataire.

Et plus nous offrons de voeux, plus nous nous engageons nous-mêmes, en réalité. Que pouvons-nous souhaiter sérieusement si nous ne commençons pas par tout faire pour que cela se réalise ?

En substance, l'apôtre Jacques a écrit , au chapitre 2, verset 15 de son épître :
Si quelqu'un est à peine vêtu, s'il manque de nourriture quotidienne, et que nous lui disons : "Va en paix, chauffe-toi et mange..." sans lui donner ce qui lui est nécessaire, nos voeux ne sont en réalité que des moqueries (Jc 2.15).

Alors, il faudrait que nos voeux servent à quelque chose, qu'ils changent quelque chose.
Souhaiter la paix, c'est faire en sorte que les conditions de paix soient réalisées là où nous sommes.
Souhaiter le bonheur, c'est commencer par le permettre aux autres.
Souhaiter la justice, c'est commencer à travailler à l'établir.

Ah ! oui, les coutumes les plus anodines en apparence peuvent être des pièges, ou alors plutôt des occasions de nous réveiller nous-mêmes.

Des occasions de nous réveiller par le moyen de la prière ! Que nos voeux se prolongent dans la prière en faveur de tous ceux à qui nous avons ou nous allons formuler des voeux Si nous ne le faisons pas, et si nous ne mettons toutes nos possibilités à l'oeuvre pour que nos voeux ne restent pas que des voeux sans valeur, il vaudrait mieux ne pas formuler de souhaits.

Alors, aujourd'hui, en vous disant : "Bonne Année, soyez heureux , et que la paix soit avec vous", j'ai bien conscience de m'engager avec vous sur le chemin d'une année entière. Le chrétien qui vous parle devra être d'abord quelqu'un qui agit.

Bonne semaine... Bonne année ... et que vos voeux soient vrais !"


Pasteur Lucien CLERC
(Adapté de Mgr Pierre Calimé. "Le cri d'espoir")


Transmis par monique le 02 janvier 2015 à 06:00:00 CET (Suite... | )

 Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu


Transmis par monique le 01 janvier 2015 à 01:00:00 CET (Suite... | )

 La Sainte Famille

Marie et Joseph auraient pu se croire au-dessus de la Loi, dispensés de s’y soumettre comme les autres. Non, ils obéissent en toute simplicité. Dans cette obéissance, rien de formaliste ou d’étriqué, mais la joyeuse humilité de ceux qui savent qu’ils ne sont rien sans Dieu. Obéir à la loi du Seigneur, c’est toujours se reconnaître petit et pauvre devant Lui.

Rien ne distingue Marie et Joseph des autres parents, ils passent inaperçus. L’enfant qu’ils portent est le Fils de Dieu, mais ils n’en disent rien : la merveille reste cachée, enfouie sous les apparences les plus banales. Quand on regarde la Sainte Famille, on ne remarque rien que de très ordinaire. De même, au cœur de toute famille, l’œuvre de Dieu reste presque toujours cachée sous l’apparente monotonie du quotidien. La sainteté ne s’y manifeste pas de façon retentissante, mais s’incarne dans d’humbles fidélités, de discrètes générosités, de silencieux renoncements portés par un amour inlassable. Et il est bon qu’il en soit ainsi. Jésus, Marie et Joseph nous montrent que la sainteté ne se mesure pas à ce que le monde peut en percevoir. Ils nous apprennent à préférer l’obéissance aux actions d’éclats, les petits « oui » de chaque jour aux prouesses spectaculaires. Mais cette simplicité de la sainteté cache l’héroïsme du sacrifice ; l’amour passe par la Croix. Toi-même, une épée te transpercera l’âme (Luc 2.35) : en ce jour où, avec Joseph, Marie vient présenter son enfant au Seigneur, Syméon lui annonce, de manière mystérieuse, cet autre jour où elle l’offrira de manière plus totale encore. Déjà se profile la Croix du Vendredi Saint où le « oui » de Marie et celui de Jésus ne feront qu’un.

Prière du matin

Loué sois-tu, Père, Fils et Esprit Saint !
Merci, Père, d’avoir confié à Joseph la mission d’être, sur la terre, le père de ton Fils Jésus et l’époux de Marie. De toi vient toute paternité : veille spécialement sur les pères et mères de famille. Merci, Jésus, d’avoir grandi dans une famille humaine. Apprend-nous la beauté de la vie cachée de Nazareth. Merci, Esprit Saint, merci pour l’amour dont tu unis Jésus, Marie et Joseph. Viens sanctifier nos familles pour en faire des brasiers d’amour dans ce monde qui a froid

France
www.bibledespeuples.org/LecturesJour


Transmis par monique le 27 décembre 2014 à 21:39:14 CET (Suite... | )


     Denier de l'Eglise
Comme chaque année, le diocèse de Tours
demande aux baptisés de faire un don.
 
Cliquez ICI

pour effectuer un versement par internet
directement sur le site du diocèse.

Vous pouvez aussi remettre un chèque à l'ordre de :
"Association diocésaine de Tours",
dans la corbeille de la quête, sous enveloppe cachetée.

     Qui est en ligne ?
Il y a pour le moment 3 invité(s) en ligne.

     Login
Surnom/Pseudo

Mot de Passe


     L'Evangile au quotidien

     Les autres saints du jour

     Le lien de Saint Pierre

Retrouvez

ici

 
le numéro en ligne avec
toutes les informations concernant
le calendrier du mois de janvier 2015

 Belle et Sainte année 2015


 

     les anciens articles
Mercredi, 24 décembre
· Joyeux Anniversaire, Jésus
· Histoire d'un âne à genoux
·
· O Veni Veni Emmanuel
Mardi, 23 décembre
· Noël J-1
· message de Noël de Monseigneur André Vingt-Trois
· Seigneur, que votre crèche est redoutable !
Lundi, 22 décembre
· Magnificat
Dimanche, 21 décembre
· Quand j'accueille Dieu chez moi
· veillée de Noël

Archives

     Tourisme spirituel - églises chrétiennes
Voici quelques idées d''églises à visiter sur notre diocèse...
et il y en a beaucoup d''autres !

rien que pour notre paroisse : voir en bas de cette page, à droite

     Visiter nos églises
. comprendre l'art chrétien

. l'abbaye Saint-Pierre de Bourgueil
. église Saint-Germain de Bourgueil
. église Saint-Martin de Restigné
. église Saint-Germain de Benais
. église Saint-Roman d''Ingrandes
. église Notre-Dame de Gizeux
. église Saint-Martin de Continvoir
. église Saint-Pierre de Chouzé sur Loire
. église Saint-Nicolas de Saint Nicolas de Bourgueil
. église Saint-Martin de la Chapelle sur Loire

     écouter R C F
Ecoutez RCF St Martin à CHINON sur 103.8 FM
Ecouter RCF ANJOU sur 93.4 FM
Ecouter RCF France sur Internet     RCF

     le coin lectures
Nous essaierons    ici   de vous conseiller quelques livres.

     Ecole Saint Germain de Bourgueil

     Artisanat Monastique
Disons "Amen" aux produits Monastiques
cliquez

pour accéder à des sites de vente par correspondance de produits monastiques.

     idées cadeaux
allez voir

     Léguer à l'Eglise Catholique
. pourquoi et comment ?





" Répands les dons du Saint-Esprit sur l'immensité du monde"



Tous les logos et marques déposées sur ce site sont la propriété de leur auteur.
Les commentaires ou remarques sont la propriété de leurs rédacteurs.
Tout le reste est en Copyright © 2006 appartenant au webmaster de ce site
paroisse.bourgueil@free.fr

PHP-Nuke Copyright © 2005 by Francisco Burzi. This is free software, and you may redistribute it under the GPL. PHP-Nuke comes with absolutely no warranty, for details, see the license.
page générée en 0.15 S